Cette étude menée sur 2 ans sur 809 vaches (1156 lactations) issues de 2 troupeaux ayant les caractéristiques suivantes : 5 % de vaches infectées par staphylocoques aureus, niveau de concentration cellulaire du tank entre 250 et 400 000 cell/mL. Le protocole de vaccination fut le suivant : la première injection a été faite 45 j avant la date prévue de vêlage, la seconde injection 35 j après (c’est-à-dire environ 10 j avant la date de vêlage prévue) et enfin la dernière injection 52 j après le vêlage.

L’efficacité de la vaccination a été calculée en combinant deux paramètres que sont la limitation de la transmission et le pourcentage de guérison. Les résultats montrent un effet modéré de la vaccination, de l’ordre de moins 33% de Staphylocoques Coagulase Negative et de moins 45% pour les S.aureus. Les résultats obtenus sont très dépendants d’une part de l’âge des animaux vaccinés (meilleurs résultats pour les 1éres lactation vs les 3iéme lactation et +) et d’autre part des pratiques d’élevages associées qu’elles soient préventives ou curatives vis-à-vis des infections mammaires.

En conclusion les auteurs soulignent que le protocole de vaccination utilisé est difficile à mettre en place et que la réduction des infections par staphyloccoccus est une combinaison entre une vaccination et des pratiques d’élevages qui permettent une bonne gestion des mammites (techniques de traite, réforme, traitements adaptés pour les mammites cliniques et le tarissement).

Email Facebook Twitter Imprimer