« Caractériser la compétence immunitaire, innée et acquise, des ruminants laitiers », tel est l’objectif d’un programme de recherche soutenu financièrement par la SAS ApisGène*. Ces travaux s’intéressent en particulier aux infections mammaires et utérines. Leur perspective : la sélection d’animaux plus robustes.

La mise en œuvre de ce programme a nécessité le développement d’un test sanguin permettant de mesurer la réponse immunitaire suite à une agression bactérienne.

  • Evaluation de la réponse immunitaire innée par mesure de la réponse inflammatoire :

Les vaches sélectionnées pour leur résistance aux mammites semblent présenter moins de cellules dans le lait que les vaches sensibles aux mammites après une injection d’un composé non infectieux dans la mamelle.

  • Evaluation de la réponse immunitaire adaptative par vaccination :

Aucune différence notable n’a été observée sur l’efficacité d’une vaccination entre les vaches résistantes et les vaches sensibles aux mammites.

Les dernières analyses permettront de savoir s’il existe un lien entre la résistance aux infections mammaires et la résistance aux infections utérines, améliorant ainsi notre connaissance de ces maladies et la possibilité d’une sélection efficace d’animaux plus robustes.

* ApisGène est une SAS créée en 2003, avec comme membres fondateurs Allice, la CNE, le CNIEL, Interbev et Idèle (Neovia et FCEL ont rejoints ApisGène plus récemment). ApisGène a pour mission d’orienter, de définir et de financer des programmes de recherche en génomique des ruminants (ovins, caprins et bovins).

Source. Fiches synthétiques d’ApisGène (ApisGène, oct 2018).

Email Facebook Twitter Imprimer